Les Exclusifs
La Culture du Beau

L'Audace Créative

Surprendre. Emerveiller. Susciter l’émotion. Chez Guerlain, tout est création originale, audace et quête de beauté.


Depuis 1828, les Guerlain sont passionnés d’art et côtoient les artistes les plus avant-gardistes de leur époque. Une culture du beau qui singularise à tout jamais la vision de leur métier. Pour eux, chaque parfum, maquillage et soin est l’occasion d’exprimer une émotion, susciter un plaisir et une envie qui transcendent le seul besoin, la seule fonction première.


En esthètes, ils ont toujours poussé cette démarche créatrice à son paroxysme. Des formules d’exception méritent un flacon ou un écrin dessiné par un grand designer, une affiche conçue par un grand artiste, jusqu’à une boutique imaginée par un grand architecte ou décorateur.


Depuis bientôt deux siècles, la Maison est amoureuse du Beau. Palpite à l’idée d’un nouveau coup de crayon génial. Vibre à chaque audace créative.


La Culture du Beau

Univers Guerlain

L’AMOUR DE L’ART


Pierre-François Pascal Guerlain, fondateur de la Maison, sait que la très grande qualité de ses créations mérite un environnement luxueux. Il initie une longue tradition « d’artistes invités », désormais inscrite dans les gènes de la Maison.


ARCHITECTURE D’INTERIEUR


Pour ses boutiques, il sollicite déjà des artistes de renom. Plus tard, en 1914, la Maison ouvre le 68, Champs-Elysées et confie sa décoration à Charles Mewès, architecte de l’Hôtel Ritz à Paris et des artistes de Carrare. Le bâtiment est désormais inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.


En 1939, la boutique s’agrandit pour créer le premier institut de beauté au monde. Jean-Michel Franck en est l’architecte d’intérieur, Giacometti crée les lampes-fleurs, Christian Bérard habille l’alcôve aux parfums.


Plus récemment, Andrée Putman et Maxime d’Angeac métamorphosent l’entresol et l’institut de beauté. Nait le désormais célèbre ruban d’or, une étonnante mosaïque composée de 350.000 tesselles dorées à l’or fin, tout droit sortie de l’imaginaire de Maxime d’Angeac et Pierre Mesguich.


ILLUSTRATION ET IMAGE


Passionnés de peinture et de photographie, les Guerlain ont très vite su transposer leurs créations en images. Ils sollicitent des illustrateurs comme Georges Buisson, Elise Darcy, Charnotet, Léonard, Cassandre, Clément Serveau... Plus tard, photos et films sont signées Ridley Scott, Helmut Newton, Peter Lindbergh, Paolo Roversi , Jaco Van Dormeal. ou encore Guido Macafico, Hellen von Unwerth, Patrick Demarchelier, Jean-Paul Goude, Steven Klein, Bruno Aveillan.


La Culture du Beau

Culte de l'Objet

LA MAGIE DES LIGNES


Depuis toujours, Guerlain sollicite les plus grands designers. Flacon, écrin, poudrier ou tube de rouge à lèvres doivent allier fonctionnalité, beauté et singularité. Créer la magie en quelques lignes et coups de crayon est affaire d’artistes talentueux.


Une particularité Guerlain : la Maison aime croiser les disciplines en sollicitant des sculpteurs, architectes, décorateurs... Autant de visions décalées pour réinventer le design d’objet avec audace.


CREATEURS DE RENOM


Robert Granai, sculpteur et complice de la Maison, dessine notamment les lignes des Aqua Allegoria,


Serge Mansau, sculpteur, offre son talent à « Quand vient la pluie » et « Insolence ».


Ora Ito, dessine le nouvel écrin Terracotta et expose au Salon du design de Milan un « Idylle » paré de chrome et de noir,


Jade Jagger, artiste polyforme, revisite le célèbre flacon oriental de « Shalimar »,


Helle Damkjaer, architecte danoise, crée le mascara « Le 2 de Guerlain »,


Hélène Courtaigne Delalande, artiste joaillère, signe le lignes de plusieurs soins Guerlain,


Hervé Van der Straeten, architecte, dessine pour le première fois un rouge à lèvres avec « Kiss Kiss »,


India Mahdavi, architecte-décoratrice, cisèle un boitier de métal à la manière d’un moucharabieh pour « l’Ecrin 6 couleurs »,


Lorenz Bäumer, joailler-star de la place Vendôme, offre un écrin-bijou au rouge à lèvres « Rouge G » et au mascara « Noir G ».


La Culture du Beau

Guerlain & la FIAC

L’ART POUR L’ART


L’Art est depuis toujours omniprésent dans la famille Guerlain.


Au XIXe siècle, le visionnaire Jacques avait décelé, avant tout le monde, le génie de ses amis impressionnistes pour devenir un grand collectionneur. Aujourd’hui, la passion demeure : Daniel et Florence Guerlain ont crée leur fondation d’Art et sont à l’initiative du Prix du Dessin Contemporain.


Empreinte de cette culture familiale, la Maison Guerlain met la FIAC à l’honneur depuis 2006. Cette Foire Internationale de l’Art Contemporain, qui se déroule chaque année au Grand Palais à  Paris, célèbre les artistes mondialement connus comme les jeunes talents prometteurs.


Chaque année, clients, amateurs d’art et grand public retrouvent des œuvres d’Art Contemporain dans une boutique Guerlain ! Cette exposition, au 68, Champs Elysées, s’intègre au Parcours Privé de la Fiac. Sous la houlette d’un Commissaire d’Exposition, elle consacre une thématique en lien avec l’univers ou l’actualité de la Maison : « L’insolence » en 2006, « Miroir, mon beau miroir » en 2007, « Le renouveau du temps » en 2008, « Mécaniques amoureuses » en 2009, « Bee natural ! » en 2010, « Qu‘importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse » en 2011, et « Présomption d’insouciance » en 2012.


Des thématiques qui ont permis d’exposer Louise Bourgeois, Jeff Koons, Sophie Calle, Joana Vasconcelos, Martin Paar, Andy Warhol, Annette Messager, Jean-Michel Othoniel, Xavier Veilhan, Pierre et Gilles, Claude Leveque, Philippe Ramette, Pablo Picasso, Kimiko Yoshida, Jeanne Susplugas, Julien Berthier, Tony Brown, Céline Cléron, Wang Du, Dario Escobar, Jan Fabre.


LE SENS DE L'EXCEPTION
Depuis plus de 180 ans, Guerlain chérit les créateurs et artisans qui ont exploré, inventé, osé, façonné.